Petites escapades hors de l’atelier-résidence…

Les journées passent à une vitesse folle ici. À l’écoute des opportunités qui se présentent à moi, j’ai participé récemment à deux classes de maîtres ; j’ai essayé le « mudlarking » (chercher des choses dans la boue), sur le bord de la Tamise avec l'artiste Sebastien H-W; j’ai visité des expositions et des lieux stimulants à Londres et à Brighton. À noter que je suis vraiment chanceuse d’avoir un amoureux aussi dévoué qui prend son rôle de papa à cœur et qui s’occupe de notre enfant, pendant que je fais certaines de ces activités...

Le premier cours que j’ai suivi était avec l’artiste Christoph Zellweger, du 14 au 18 août, à la K2 Academy of Contemporary Jewellery où les gentils artistes-propriétaires Kevin J Birk et Katrin Spranger, nous ont accueillis dans les merveilleux ateliers de Cockpit Arts. Avec 6 autres joaillières, nous avons participé à « Point Of No Return », un 5 jours intensif d’échanges, d’exercices de réflexion, avec des mots et dans la matière, à propos de nous et de notre travail artistique passé, présent et futur... Pendant de cet atelier, Christoph nous a fait prendre conscience de notre processus créatif, du sens des choix que l’on fait et de l’importance de clarifier nos intentions. Une rare occasion de se concentrer sur ce genre de question, en groupe et accompagné par un maître. Christoph a d’ailleurs appuyé ses propos en démontrant la cohérence et la profondeur de son travail, lors de sa conférence. Une expérience vraiment enrichissante!


Ma deuxième classe de maître s’est déroulée du 5 au 9 septembre « Pin Mechanism & Brooch Back Design » avec Daniela Malev, une experte des dos de broches, elle en a fait une maîtrise et a publié un livre à ce propos… Jamais je n’aurais pensé apprendre autant à ce sujet. Un monde de possibilité s’est ouvert à moi! Le cours avait lieu dans le magnifique atelier de la joaillière Donna Brennan où elle inaugurait sa première « International Jewellery Masterclasses ». Désirant offrir un environnement propice aux apprentissages et favorisant les échanges entre les participants, les pauses, les excellents repas collectifs faits maisons et les activités font partie intégrante du cours. Daniela nous a présenté une conférence, nous avons assisté au vernissage des étudiants à la maîtrise à The Cass (The Sir John Cass School of Art, Architecture and Design), dont la joaillière Lieta Marziali, et au vernissage de l’exposition de David Clarke et Tracey Rowledge « Shelved » à la galerie S O. Finalement, nous avons visité la collection permanente de bijoux au Victoria and Albert Museum et l’exposition « Visual Feast » de SilviaWeidenbach qui présente des bijoux qu’elle a réalisés en 3D, en tant qu’artiste en résidence de la V&A Gilbert Collection. Un 5 jours des plus agréable lors duquel j’ai fait de merveilleuses découvertes, mais surtout de belles rencontres!


Mes escapades des dernières semaines m’ont aidée à prendre du recul par rapport au « projet familial ». J’ai réfléchi principalement à propos des exercices effectués, aux quelques-uns qui ont donné des résultats intéressants et aux autres qui se sont avéré moins pertinents. En fait, je réalise que de vouloir intégrer à tout prix mon partenaire et notre enfant au cœur du processus créatif est stimulant, mais que d’avoir à vivre cette résidence dans un contexte familial omniprésent est d’autant plus signifiant. Cette expérience « d’exil familial » est en soi assez particulière pour pousser ma réflexion au sujet des liens qui nous unissent et ainsi influencer mon travail artistique. En ce sens, d’ici ma porte ouverte d’atelier du 13 octobre, je me concentre sur la présentation de ce qui me semble le plus congruent au regard du projet et des expériences vécues jusqu’à maintenant. À suivre… 

Commentaires

  1. C’est vraiment très intéressant comme démarche, tout un accomplissement professionnel, familial et personnel

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés